KBM Étiquette
                                                                                      


La Saint-Valentin arrive !

Valentin était un homme dont l’origine est attribuée à Rome. Nous n’avons pas la certitude de qui il pouvait bien être. Certains disent qu’il s’agissait d’un martyr, d’autres que c’était quelqu’un qui s’est dévoué à la religion et qui mariait des gens, en général des soldats et qu'il se serait fait tué.

Sans parler du pauvre Valentin en question, il est intéressant de savoir que cette date porte aussi ce nom parce que les oiseaux, pour se sentir bien en amour, commencent à se rassembler doucement.

Ce jour là, est aussi la journée de l’amitié, donc, pas d’excuses pour vouloir se trouver seul ou seule.

Depuis plusieurs années, cette festivité de la Saint-Valentin existe pour remémorer notre amour envers quelqu’un. Certains trouvent à cette date une journée simplement commerciale et d’autres accordent une signification spéciale en offrant des cadeaux pour la personne de leur cœur.

Il est important de savoir comment faire ce cadeau, à qui l’adresser et surtout quoi acheter. (Tous ces détails sont abordés dans l’une de mes formations).

Je ne sais pas comment vous allez vivre cette journée, mais je suis très heureuse de vous annoncer que la meilleure médecine contre le stress chronique et les maladies cardiovasculaires, c’est l’amour !

Sur le journal «  El Mundo » (Le Monde traduit en français), il y avait un article très intéressant à propos de l’amour. Un spécialiste en psychologie d’un hôpital espagnol a dit que l’amour augmente la production de dopamine, ocytocine et norépinéphrine, donc, les substances qui font du bien au cœur !

Quand nous sommes amoureux, l’hormone qui augmente le stress et la tension artérielle baisse ses niveaux de manière naturelle et réduit les effets du stress chronique.

Les estrogènes fortifient les cheveux, les ongles, la peau en améliorant notre aspect physique ! Ce n’est pas fantastique cela ?

Les endorphines qui se libèrent sont considérées comme les meilleurs antidépresseurs naturels. La mélatonine favorise positivement la sensation de bonheur, et elle contribue à améliorer l'estime de soi ! Elle apporte, selon le médecin, une sensation de vitalité jusqu’à des niveaux très difficiles à atteindre pour une personne qui n’a pas d’amour dans sa vie. Elle est aussi bonne contre le vieillissement, raison pour laquelle nous disons que l’amour nous fait paraître plus jeunes !

Par conséquent, l’amour, ne peut avoir que des effets bénéfiques !

Je vous parlerai de cela et bien d’autres astuces concernant l’art d’avoir du style et se démarquer par la Love Étiquette®, un outil de formation que j’ai crée afin de faire grandir les personnes dans leurs valeurs, démontrer qu’elles peuvent être surprenantes et surprises sachant connaître un minimum de savoir vivre dans l’amour comme dans l’amitié.

Ne laissez pas passer les choses essentielles et indispensables dans votre vie. Ma formation en étiquette, qui non seulement est la plus complète du marché, vous enseigne comment vous ouvrir avec élégance, tant dans votre marché qu'à l’échelle internationale. Je mets mon expertise à votre disposition pour que vous puissiez tirer le meilleur de cette activité.

Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, j’ai vécu par chance l’Étiquette et le Protocole depuis ma naissance dont j’ai fait une vraie passion. Je suis diplômée par l’un des plus prestigieux Institut de Protocole en Europe. Cette formation est sérieuse, complète et professionnelle.

Afin de maximiser l'impact de cette formation, le conférencier professionnel et formateur Bruno Bégin se joindra à moi tout au long de la journée.

Apprendre ces règles de base, vous fera changer votre vie à tout jamais pour qu’à partir de cette année, vous soyez admirable à tout point de vue, tant du  côté du travail, du côté succès social et au niveau personnel !

Avec nos formations, vous êtes sûr de ne pas avoir à revoir ni réviser aucune question de celles que vous pouvez vous poser à propos de cette thématique.

Excellente Saint-Valentin !

K. Merino
Spécialiste de l'Étiquette et du Protocole
Conseillère en image
KBM Étiquette
info@kbmetiquette.com
514-212-4340

-----------------------------------------



Les « partys » de Noël sont là! Allez-vous
perdre votre style?

 

J’ai eu à faire à tellement de situations difficiles dans le contexte des fêtes de Noël, que j’aurais du mal à toutes les énumérer ! Je ne parle pas des contextes eux-mêmes qui ne sont pour rien en générale, mais des personnes qui sont venues me demander conseil après avoir été très maladroites. Quand le mal est fait, nous ne pouvons pas l’effacer, mais par contre, nous pouvons suivre quelques règles afin de nous améliorer.

Jeanne est une femme intelligente et extraordinaire. Elle est non seulement d’une beauté éblouissante, mais elle a aussi un magnifique poste de travail sans compter qu’elle dispose d’une sympathie incroyable ! Elle serait effectivement faite pour travailler en publique mais, pour l’instant, elle se sent heureuse dans son poste au bureau.

Elle est venue me consulter pour savoir comment organiser un party de Noël et comment se comporter dans différentes situations. La raison de sa consultation a été simple à deviner. Il y a un an, elle a failli perdre son poste à cause de son comportement inadéquat lors du party de bureau avec ses collègues. Son patron avait décidé de la licencier parce qu’il ne pouvait imaginer une situation de ce genre avec ses collaborateurs de l’étranger et du Canada. Il lui a exprimé sa déception et sa honte envers cette situation. De son côté, Jeanne lui a demandé de ne pas lui faire perdre son poste à cause d’une fête. Fier de sa performance au travail mais sans pardonner les faits, son patron lui a demandé d’organiser elle-même le party de Noël de l’année suivante.  Un comportement irréprochable lui a été demandé pour cet événement. Consciente de l'enjeu, et se souciant davantage du savoir vivre, Jeanne a pris les moyens nécessaires pour ne plus jamais vivre ce genre de situation.

Quels exemples vous viennent en tête en faisant référence aux comportements inadéquats lors d’un party de Noël ou autres fêtes ? Vous aurez deviné que Jeanne était malheureusement, dans quelques-uns de ces exemples.

Voici quelques situations à risques:

  1. Boire trop d'alcool: L’ingestion abusive d’alcool en profitant que « c’est gratuit », conduit à des comportements dont vous pouvez vous repentir le lendemain. Savez-vous combien de verres d’alcool seraient l’idéal à consommer dans ces situations ?  Si vous avez tendance à perdre la tête en buvant de l'alcool, que diriez-vous de vous en abstenir?  Vous n'assistez tout de même pas à un party de bureau pour perdre la face ou même la confiance des autres n'est-ce pas?

  2. Parler de sa vie personnelle: C'est une situation que vous pouvez malheureusement observer souvent. Non seulement cela ne regarde personne, mais il s’agit d’un contexte de travail! Évitez les discussions très personnelles et bien entendu, oubliez les échanges à caractère sexuel. Vous pouvez parler, si vous en ressentez un grand besoin, des petites choses concernant la famille, mais évitez d'entrer dans les détails.

  3. Trop manger: Lorsque le repas est fourni et que c'est une formule buffet, ne sautez pas sur les mets en mangeant comme si vous aviez été un naufragé dans une île déserte depuis plusieurs années! Ayez une petite retenue, vous éviterez de mal paraître.

  4. Danser sans censure: Danser c’est très bien et aussi permit quand la situation le requière. Mais attention car vous dansez avec des collègues de travail. Essayez de danser simplement et non pas de commencer à enlever vos vêtements de façon insinuante au rythme de « you can leave your hat on » de Joe Cocker, par exemple.
N’oubliez pas que le party de Noël est avant tout une rencontre dans laquelle les camarades de travail se réunissent. Pensez donc à l’image que vous allez donner face à vos collègues tout comme à vos supérieurs. Si vous faites un échange de cadeaux, rappelez-vous que les cadeaux entre collègues de travail doivent être utiles, pratiques et pas du tout personnels.

Si vous utilisez le vouvoiement au travail avec vos collègues et supérieurs, pourquoi devriez-vous changer cette règle dans un party?  Certaines personnes ont tendance à négliger leur image physique et leurs comportements lorsqu'elles participent à ce genre d'événement comme si c'était une pièce de théâtre où l'inhibition était totalement absente.  Les règles d'or du savoir vivre sont à suivre dans toute circonstance de la vie quotidienne et je dis bien toutes les circonstances!

Revenons à Jeanne.  Concernant sa demande, elle a appris comment:

  • Les tables doivent être dressées selon le type d'événement
  • Quelles sont les règles d’Or des 5 à 7
  • Adapter la décoration à chaque événement
  • Préparer et se comporter à table (dans le cadre d'un buffet ou d'un repas servi, comment déguster les aliments et combien en prendre)
  • Éviter les pièges  dus aux faveurs entre collègues.
  • Saluer à tout moment
  • Réagir face aux cadeaux
  • Communiquer correctement
  • Se vêtir pour l'occasion et bien d'autres petits détails
Et bien, depuis mes conseils, sans vouloir me vanter, Jeanne est devenue une autre personne, car toutes les qualités dont elle disposait, ce sont améliorées, multipliées, en devenant justement une femme qui a de la classe et du savoir vivre.

Je vous invite donc, à prendre conscience qu’un événement comme un 5 à 7, un party de Noël ou n’importe quel événement en rapport avec le travail et en dehors de celui-ci, a ses règles de comportement, comme tout ce que nous faisons au quotidien, qui est de plus, d’une importance cruciale.

Maintenant, vous avez une petite idée de qu’est-ce que c’est que l’étiquette. Je vous invite donc à réfléchir et à suivre une formation unique avec nous, dans les domaines qui vous intéressent et vous démarquer pour la vie !

Karina Merino
Spécialiste de l'Étiquette et du Protocole
Conseillère en image
KBM Étiquette
info@kbmetiquette.com
514-212-4340

 

Les téléphones: amis, confidents, amants, assassins?

Récemment j’ai lu un article qui s’intitulait : « La génération idiote ». Vous pouvez immédiatement faire référence à la génération de nos ados, mais je ne suis pas si d’accord avec cette affirmation. Comme il arrive habituellement, nous avons tendance à porter un jugement assez dur sur nos adolescents, mais ceci n’est pas nouveau, car depuis des lustres, vous savez bien que tout le monde  passait par presque les mêmes critiques, à l’exception de celles qui sont modernes, comme dans le cas de la technologie, qui sont assez récentes. Mais, vous savez comme moi, que nous étions aussi « idiots » sur plein d'autres points.

Cet article dont je parle, faisait bien allusion à certains comportements de nos ados face aux nouvelles technologies, critiquant  l'éducation et l'emploi du temps de certains jeunes. Je suis tout à fait d’accord, mais nous avons oublié quelqu’un ! Nous-mêmes !

Cet été nous sommes allés mon mari, ma fille et moi boire un verre sur une magnifique terrasse qui sert des excellentes tapas avec la boisson de notre choix. Quand nous sommes allés, c’était presque l’heure du repas, là où une bonne bière accompagnée d’un amuse-gueule avant le repas, fait vraiment du bien, car en général, nous avons soif et aussi le mot faim commence à s’installer dans le cerveau.

Figurez-vous que depuis notre table et assez près de nous, nous avons remarqué un couple de jeunes avec un chien boxer bringé. Les deux portaient chacun leur téléphone à la main! Un jour on inventera, si ce n’est déjà pas fait, le téléphone pour chiens, mais lui, le pauvre ne faisait que regarder les deux amis. Il avait certainement faim et soif comme nous.

À la table d’à côté, un couple, la cinquantaine. Les téléphones à la main.

Le serveur est arrivé avec des bières pour tout le monde et les délicieuses tapas. Chacun des personnages avait le regard perdu dans leur téléphone. Pas un seul regard sur ce qu’ils avaient commandé. Moi je buvais ma boisson tranquille en discutant avec mon mari et ma fille, de tout et de rien, mais aussi de projets.

Le couple de jeunes, sans arrêter de faire du tiktik comme nous disons mon mari et moi pour nous amuser, n'arrêtait pas de pianoter sur le téléphone. Pas un regard l’un vers l’autre. Chacun leur téléphone à la main. De temps à autre, la jeune fille fumait une cigarette, fait qui ne lui empêchait en rien de continuer à pianoter sans la poser sur le cendrier et pire encore, elle s'est déchaussée en montrant ses pieds nus dans le restaurant et en prenant une position « plus à l’aise » en mettant la jambe par-dessus le bras de la chaise. Belle féminité, belle éducation, belle séance. Même chose pour le jeune homme, qui, avec sa main gauche pianotait et pianotait et avec sa main droite, réussissait à mettre un gros morceau de pain sur l’œil de son chien, qui secouait la tête et le mangeait comme il pouvait. Pas une seule conversation de quoi que ce soit. L’ignorance totale entre les trois! Le jeune homme, au bout d’un moment a décidé prendre une gorgée de sa bière et de lancer un appel à quelqu’un. La jeune fille, comme la bière, froide. Pas un geste d’amour, pas une parole adressée l’un vers l’autre. Le chien, vie de chien !
Concernant l’autre couple, que croyez-vous qu’ils ont fait ?
Eh oui ! la même chose !!

Le couple ne s’est pas adressé la parole une seule seconde et pianotait sur leur téléphone jusqu’à leur départ, environ une heure et demie plus tard.

À une autre table, un couple dans la trentaine venait d’arriver. À notre surprise, dès qu’ils avaient pris place à leur chaise, c’était l’homme qui avait pris son téléphone et s'était mis à pianoter pareil. Durant une longue période, la femme est restée bouche bée, pas un mot de l’un envers l’autre, rien. Elle buvait sa bière en le regardant. Lui, totalement dans sa bulle, ne prêtait aucune attention à sa «  bien aimée ». Elle a donc décidé de lui faire un baiser. Lui, sans la regarder, a tourné légèrement son visage pour le recevoir en allongeant sa bouche de côté comme un clown, regard fixe sur le clavier du téléphone, pour finir par le recevoir avec une demie lèvre. Ah c’est beau « l’amour », n’est-ce pas ?

Et moi je me dis, comment osez-vous penser que ce sont juste les jeunes qui font cela ?

Comment osez-vous songer à aller sur une terrasse de restaurant pour simplement boire l’apéro, sans pouvoir vous passer du maudit téléphone ?

Pourquoi faites-vous appel à votre conjoint dans le but de vous accompagner à prendre un verre ?

Les téléphones ont remplacé des moments de tendresse, l’amour même, les gestes délicats, même avec nos animaux de compagnie. Les téléphones ont même remplacé le plaisir de boire une bière froide récemment servie par une chaude imbuvable. Ils ont aussi remplacé le temps pour discuter agréablement avec la personne qui est à nos côtés. Ils ont remplacé le temps de se promener un bon jour ensoleillé, par faire du surf et bien d’autres choses sur le net.

Non seulement ils ont remplacé tous ces moments magiques, mais ils provoquent aussi des accidents de la route.

À presque chaque feu rouge, je trouve un homme ou une femme en train d’écrire sur le clavier de leur téléphone. La voiture démarre, mais eux restent centrés sur cet engin. Combien de coups de freins brusques sont arrivés à la dernière seconde à cause d’un téléphone ? Combien d’accidents de la route sont provoqués par les distractions comme le téléphone ? Écoutez le monde dans lequel vous vivez, car vous le savez bien, vous n’êtes pas seuls sur la planète et vous risquez de détruire et de laisser seules plus d’une personne, bouleverser toute une famille avec ce comportement inadmissible, et croyez-moi, vous n’allez jamais l’oublier.

Le téléphone, magique engin, miracle de la communication, merveille en cas d’appel d’urgence, cesse de l’être quand nous sommes au restaurant et que nous entendons les plus pittoresques sons ou chansons à la mode, voir même ridicules avec un volume élevé qui dérange la plupart des gens, à tel point que nous devons tourner la tête pour percevoir d’où peut bien venir ce bruit strident qui nous casse les oreilles. Au restaurant, la même chose que dans l’avion, nos téléphones doivent rester en silence ou éteints. Mieux encore ! Ne les portez pas au restaurant si ce n’est pas pour recevoir ou faire un appel très important.

Quoi dire lors des réunions ! Vous savez quoi faire, n’est-ce pas ?

Si vous avez des appels urgents à recevoir, mettez le téléphone en mode vibration, permettez-vous de vous excuser afin de sortir de la pièce discrètement pour ne pas déranger les autres dans la salle.

Et dans d'autres situations?  Le geste banale de se promener dans la rue peut parfois donner l'image que l'hôpital psychiatrique va venir nous chercher d'un moment à l'autre.  Nous gesticulons et nous gueulons avec des écouteurs à l'oreille sans prendre conscience de l'image que nous projetons qui, certainement, ne peut pas passer inaperçu. Par souci d'intimité, plusieurs personnes se retirent au balcon ou à l'extérieur pour parler au téléphone tout en parlant fort sans se rendre compte que tout le quartier entend la conversation.

Bien que nous descendons des primates, le fait de voir un gorille qui communique avec d'autres, peut laisser entrevoir plus de savoir-vivre que certains personnages au téléphone dans la jungle de la rue.

Et vous, faites-vous bon usage de votre téléphone ?

J'ai la nette impression que plus les téléphones deviennent intelligents, plus les gens perdent leur matière grise à les utiliser.

Karina B. Merino
Spécialiste de l'Étiquette et du Protocole social et Conseillère en Image
Site web: www.kbmetiquette.com
Courriel: info@kbmetiquette.com
Téléphone: 514-212-4340

--------------------------------------
La carte de visite

Il m'arrive, à l'occasion, de recevoir des demandes d'information concernant  les cartes de visite. Une d’entre elles, avait d’ailleurs attiré mon attention: « Pourquoi appellons-nous « carte de visite »  une carte qui contient nos coordonnées personnelles? »

Ce sont les chinois, au XVème siècle, qui ont utilisé les cartes de visite en premier. Selon mes recherches, ces cartes étaient véritablement des morceaux de soie imprimée qui servaient à faire des bons souhaits durant les fêtes de Boudha. Apparamment, on pouvait distinguer sur ces cartes un Mandarin, un enfant et un vieil homme. Et ce n'était pas pour rien! Ces images symbolisaient ce qu’une personne pouvait demander de mieux à la vie : Un enfant, un position aisée et la longévité!

Ce n’est qu’un siècle plus tard que les cartes de visite sont apparues en Europe. Surtout employées par les français, elles étaient devenues une coutume sociale appartenant à la haute classe sociale. Je vous explique.

Pour qu’une visite ou réunion se passe dans une ambiance détendue, sans aucune obligation de recevoir sans envie et ainsi éviter des situations inconfortables, les cartes de visite s’employaient afin de les laisser chez la personne à laquelle nous voulions rendre visite. Après avoir laissé la carte, les gens ne demandaient pas d’être reçus tout de suite, mais ils attendaient de recevoir une carte dans leur propre foyer en guise de réponse. S’il n’y avait pas de réponse dans un court délai, ou si la carte était mise sous enveloppe, cela signifiait que la possible visite serait rebutée. La procédure au complet dépendait de la servitude pour ouvrir et fermer les portes, recevoir les cartes et les envoyer dans certains cas, raison pour laquelle vous comprenez pourquoi ce n’était que les privilégiés de la haute classe sociale qui pouvait se permettre un tel luxe ! C'est donc pour cette raison qu'on a donné le nom « carte de visite ».

Avec le temps, l’intention consistait à se différencier des autres et les gens recherchaient des idées de plus en plus originales pour se présenter avec les cartes de visite. Un homme eut l’idée de mettre une photo sur sa carte de visite, inventant ainsi la carte photographique. Elle consistait en huit images faites en une seule session et collées sur ladite carte. Parfois, c’était vraiment dans un décor théâtral ! La haute classe sociale posait avec des emblèmes familiaux, d’autres posaient avec des outils de travail, les enfants avec leurs jouets ou à côté des monuments.

C'est en Angleterre, que de nouvelles possibilités d'usages des cartes de visite ont vu le jour.  Les anglais inventèrent ainsi les « trade cards » ou cartes de commerce. C'était un moyen d’obtenir de la publicité en incluant un plan pour se rendre au commerce en question.

Aux États-Unis, les dénommées « calling cards », étaient essentielles pour que la classe moyenne se présente en société, malgré qu’elles servaient aussi à établir des relations commerciales.

En 1755, un italien auteur de comédies, Carlo Goldoni, laissait constance dans une de ses comédies de l’origine française des cartes de visite en publiant cette phrase dans « Il Cavaliere Giocondo » : « Avant, les visites te prenaient toute la journée. Maintenant, avec les cartes, tu économises tout l’effort ! Ah que les français ont une grande ingéniosité ! »

La carte de visite est devenue un outil d’identification personnelle, soit dans un premier entretien, soit pour accompagner des condoléances ou un présent. Que deviendra-t’elle plus tard? L’avenir le dictera..

Et vous, savez vous que votre carte de visite est une partie de vous-même ? C’est votre identifiant personnel ! Les cartes de visite peuvent indiscutablement être variées en taille comme en couleurs, mais optez de préférence pour une carte  qui vous réprésente vous-même ou le logo de votre entreprise afin d’éviter, comme malheureusement le font beaucoup de personnes, les imitations qui ne correspondent vraiment pas avec vous ou vos valeurs. Choisissez de préférence des couleurs discrètes en évitant les tons crieurs, à moins de travailler pour un cirque ou dans certains métiers du monde du spectacle. Concernant sa taille, optez pour une qui puisse entrer dans un portefeuille normal. Je vous dis ceci, car ce n’est pas la première fois que je me suis trouvée avec une carte de visite qui ressemblait à un panneau publicitaire !

La texture du papier de votre carte devrait être idéalement ferme, c'est-à-dire, ni molle comme de la pâte à modeler ni dure comme un gros carton, soyons sérieux. Idéalement, votre carte devrait glisser facilement dans un portefeuille de taille moyenne et devrait simplement être suffisamment ferme pour pouvoir y arriver sans qu’elle soit pliée ou endomagée.

Petite astuce : Lors des rencontres 5 à 7 ou « after works », ne donnez jamais une carte de visite à quelqu’un en le saluant, mais à la fin de votre rencontre et seulement si nécéssaire, c'est-à-dire, si la personne pourrait faire partie de votre réseau de travail. Certains pays font le contraire à ce que je viens de vous dire...

Pour plus de détails, vous inscrire à l'une de nos formations ou pour une consultation privée, vous n'avez qu'à me joindre aux coordonnées ci-bas.
Je vous souhaite une excellente journée !

Karina B. Merino
Spécialiste de l'Étiquette et du Protocole social et Conseillère en Image
Site web: www.kbmetiquette.com
Courriel: info@kbmetiquette.com
Téléphone: 514-212-4340